Retour

NYMERIO - [La*Mafia]

Exilée de ses terres natales parce-qu'elle avait mordu un roi humain, une jeune louve, Nymeria, naviga longtemps sur les mers du globe pour trouver de nouvelle terres... Au bout d'une dizaine de semaines Nymeria accosta sur les rives de Vesperae. Nymeria se mis en quête d'un foyer où elle pourrait enfin profiter de sa nouvelle vie, et commença à marcher vers le nord... Après de nombreux passage dans les villes Nymeria se rendit compte qu'ici non plus les loups n'étaient pas aimé. Les soir elle trouvait un abri reculer pour s'y reposer, le jour elle voyageait dorénavent capuchée pour ne point subir cette discrimination. Un jour alors qu'elle se sustentait dans une auberge, un paysan un peu émèché, ralaît au bar en marmonant des plaintes contre des satanés lycans vivant non loins de son village. Elle s'approcha de lui et lui demanda ce qui n'allait pas, tout en lui commandant un autre verre. Le paysan la remerciant et se presentant comme Fromentin, commença son histoire. De nombreux lycans passait régulièrement sur ses terres agricoles en souillant ses récoltes, il lui raconta que ceux-ci venaient toujours de l'est du village et qu'il allait essayer de pièger le pont menant à celui-ci. Après avoir entendu cela, Nymeria le remercia et se mis en quête d'enquêter un peu plus sur ces lycans. Se dirigeant vers ce fameux pont, elle aperçu au loins deux lycans qui riaient au éclats tout en se dirigeant vers la même direction où elle allait. Nymeria décida de les filer, en se rapprochant assez pour entendre leur discussion. Ils se vantaient de leurs faits d'armes récents et de leurs méfaits sur les terres agricoles de Fromentin. Au boût d'un certains moment après avoir passé le pont à l'est du village paysan, ils arrivèrent au pied d'une grande grotte. Nymeria ne voulant pas se faire repèrer attendis quelques minutes après que les lycans soient rentrés, pour s'engoufrer à son tour dans celle-ci. Il faisait noir, humide, chaud, et elle se perdis dans le dédale en croyant ne jamais pouvoir en sortir vivante... après quelques heures passé à chercher son chemin et lutter contre différents monstres pour survivre, elle apperçu au loin la lumière de la sortie. La lumière après autant de temps passé dans l'ombre, l'éblouis. Il lui fallut quelques minutes d'adaptations et quand sa vue se stabilisa elle vie une des plus jolies forêt qu'il lui est été donné de voir. Nymeria se mis alors à courrir dans la forêt comme si elle pouvait enfin être elle même après tous ce temps à cacher son identité, à fuir les autres. Son plaisir ne fût que de courte durée, les lycans qu'elle avait suivi l'attendait non loins de là... "J'était sur d'avoir senti une présence depuis un moment !" s'écria l'un deux, "Tu avais raison je te dois quelques Po apparement !" lui rétorqua l'autre. Nymeria n'eu point le temps de s'expliquer que les loups la baillonèrent et lui lièrent les mains, et lui bandèrent les yeux afin de l'emmener au chateau. Une fois arrivé et délaissée de ses liens, Nymeria regarda autours d'elle et pu constater qu'elle se trouvait dans une cellule miteuse des prisons du chateau. Elle commença à s'écrier: "Vous faites erreur ! Je suis innocente!", Malheuresement les lycans présents pour garder les prison lui firent comprendre avec de doux coups de batons, que les remarques n'était point permises... Les heures passaient, se tranformant en jours, elle décida de changer cette situation ou personne ne déniait s'occuper de son jugement. Avec tous ce temps passer au cachot, elle avait repèré les habitudes de ses geôlier, leur heures de rondes, leur manies,... Elle demanda moins résistant d'eux alors qu'il était en fin de quart, et allait bientôt aller dormir, de s'approcher car elle avait une révélation sur un de ses collègues à lui faire. Le Lycans s'approchant sans se mefier fit uen grosse erreur, il ne fallut qu'un quart de seconde pour quelle lui attrape le cou et d'une poigne experte, le coupe le soufle assez pour le faire s'évanouir. Nymeria pris alors les clefs de ce dernier et se libera de sa cage, attrapa l'épée du lycan inconscient et se faufila à l'étage. En prenant soin de ne point se faire repèrer par les rondes de soldats, en quelques minutes à peine elle avait infiltrée la salle du trône. Les soldats se retranchèrent autours du jeune roi Canyl pour le protèger. Nymeria s'adressa alors au roi: "Mon roi je viens en paix et vous prévenir d'un complot contre les lycans de vôtre royaume !", le roi intrigué ne donna pas encore l'ordre de l'intercepter et attendi la suite. "Des paysans du village d'à coté, excèdés par les agissement de certains de vos sujets, prévoient de faire sauter le pont qui vous sépare, et vous empêcher de sortir de vos terres !". Le roi surpris par cette annonce lui répondit: "je n'étais point au courant de cela, vous dites que mes frères se comportent mal hors du chateau??", "Oui et j'en est pour preuves, que deux d'entres eux s'en sont vantés, ce sont ceux qui m'ont emmené ici de force !". Le roi fit passer un message à tous son royaume, exigeant alors un respect envers les citoyens hors de ses terres et fit venir les deux loups pour les remettres dans le droit chemin. Après cet évènement, Nymeria fût adopté comme une noble de la cour et passait beaucoup de temps aux cotés du jeune roi. Ce dernier, depuis le premier regard qu'il avait porté sur Nymeria, en était tombé amoureux... Les années passèrent et un soir alors qu'ils étaient sortis du chateau en secret, ils profitèrent pleinement de cette intimité nocturne. Quelques semaines plus tard, Nymeria ressentait bien un changement en elle et décida d'en parler à Canyl. Ce dernier à l'annonce de l'arrivé de jeunes loups si tôt fût alors désemparé et demanda l'éxil de Nymeria hors de son royaume. Nymeria alors perdu, seule et triste, erra dans les terres de Vesperae jusqu'au jour ou elle senti qu'elle allait mettre bas. Elle se trouvait à ce moment dans un petit village nommé Sarosa, village acueuillant et tranquille. Une femme habitant à l'ouest du village, à l'écart du centre, pour pouvoir s'adonner à la creation de remèdes, l'aida alors pour son oeuvre. Sur ses 5 petits loups, malheuresement un seul survi, et plus triste encore Nymeria faible d'avoir parcouru tant de chemin, et d'avoir tant souffert de son rejet, dans un dernier souffle glissa à la sorcière: "Il s'appel Nymerio et est le descendant du roi Canyl...". La sorcière enterra la louve ainsi que ses louveteau morts-nés à l'arrière de sa maison en prenant soin de le faire dans un respect de circonstance. Durant ses premières années Nymerio fût éduqué par cette dernière, mais rapidement les gènes de sa mère le fît devenir indépendant. il se mit d'abord à chasser dans les alentours de Sarosa et un jour décida qu'il était assez expérimenté pour partir à l'aventure. Ayant été remarqué par le roi Roland IV par son aide apporté aux villageois, il fût intègré à l'équipe des Slayers. Avant de partir à l'aventure il alla prévenir son ancienne tutrice. Le sujet de ses parents n'avait jamais été clairement abordé, car la sorcière ne savait rien de plus que le noms de ceux-ci et rien d'autre. "Mon jeune loup, je n'ai connu ta mère que peu de temps et je n'ai jamais rencontrer ton père. Néanmoins tu as le droit de savoir leurs noms: ta mère s'appelait Nymeria, et ton père est un roi lycan nommé Canyl. Comme tu le sais ta mère est morte à ta naissance, en revanche ton père est surement encore en vie quelques part et peut-être le rencontrera tu un jour.". Sur ces avoeux, Nymerio se mit en route après l'avoir remercié pour tout et pris ses affaires...